Cohabitation Windows et Linux

Lorsque l’on installe deux systèmes d’exploitation, il est très agréable de pouvoir avoir les même paramètres, les mêmes données, et de pouvoir passer de l’un à l’autre sans soucis. Voici quelques trucs pour pouvoir faire cohabiter facilement Windows et Linux.

Installation

Le partitionnement est une étape cruciale qui va conditionner la facilité d’utilisation de votre système. Il est important de bien y réfléchir, au risque sinon, d’avoir à tout recommencer au bout d’un certain temps.

Pour pouvoir passer d’un système d’exploitation à l’autre facilement, la première règle est de séparer clairement tout ce qui est données de ce qui est programmes. Le plus simple est de faire des partitions distinctes. Il existe des utilitaires pour Windows (X-Setup par exemple) pour choisir les chemins prédéfinis de Windows (comme Mes Documents, Applications Data, Favoris,…).

Je conseille généralement une répartition de ce type :

  • Partition de boot Linux (pour éviter le piège des 1024 cylindres)
  • Partition Windows : sur cette partition, stocker uniquement les programmes eux-mêmes, éviter toute donnée sur cette partition. Cette partition sera préférentiellement en FAT32
  • Partition de données personnelles : sur cette partition mettez les documents que vous créez, et vos autres données. Cette partition sera préférentiellement en FAT16, pour éviter d’éventuels problèmes liés à la gestion FAT32 de Linux.
  • Partition de données annexes en FAT32
  • Partition Linux
  • Partition de swap Linux

Les programmes

Deux programmes performants existent sous Linux et Windows, et permettent ainsi l’échange facile de données :

  • Netscape : Le célèbre navigateur
  • StarOffice 5.1 : Une suite bureautique très complète, apte à remplacer intégralement la suite Office de Microsoft.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu