Partager Netscape entre Linux et Windows

Attention, les informations contenues dans cette page sont relatives à la version 4.75 de Netscape. Les fichiers peuvent légèrement différer pour les autres versions de Netscape.

Introduction

Conformément à ce qui a été dit dans la page sur la cohabitation avec Windows, le mieux est d’installer son répertoire utilisateur de Netscape sur la partition de données personnelles. Vous pouvez choisir cet endroit lors du premier lancement de Netscape, et lors de la création d’un utilisateur.
Le principe va être de stocker toutes les informations à cet endroit et d’établir le maximum de liens possibles à partir du répertoire ~user/.netscape de Linux, pour aller chercher les informations sur la partitions windows, même sous Linux.

Avoir les mêmes bookmarks

C’est sans doute l’opération la plus simple : il suffit d’éditer le fichier ~user/.netscape/preferences.js et de modifier la ligne user_pref(“browser.bookmark_file”, “[chemin vers le répertoire windows]/bookmark.htm”);

Si comme moi, vous trouvez Internet Explorer nettement plus performant et agréable à utiliser, mais que vous souhaitez tout de même partager vos signets, allez voir ma page sur la barre d’outils BkmToolbar.

Avoir le même carnet d’adresse

Il suffit de déplacer fichier ~user/.netscape/pab.na2, et d’établir un lien symbolique avec celui de votre partition Windows :
ln -s [chemin vers le répertoire windows]/pab.na2 pab.na2

Avoir les mêmes règles de filtres

Il suffit de déplacer fichier ~user/.netscape/mailrule, et d’établir un lien symbolique avec celui de votre partition Windows :
ln -s [chemin vers le répertoire windows]/mailrule mailrule

Avoir la même boîte aux lettres

Pour ce faire, deux possibilités se présentent :

  • Spécifier le chemin Windows dans Edit->Preferences->Mail->Mail Servers->Local MailDirectory
  • Etablir des liens symboliques pour chaque répertoire.

Pour que cela ne soit pas fastidieux, voici un petit script qui met à jour automatiquement tous les répertoires de votre boîte aux lettres. Modifiez simplement les variables DEFSOURCE et DEFTARGET dans le script, et lancez le : ./updatemail (après l’avoir rendu exécutable : chmod +x updatemail)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu