Lire les corrections de lunettes

  • Post category:Divers
  • Post comments:0 commentaire
  • Post last modified:27 février 2022
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Il existe plusieurs notations pour les verres de lunettes, et bien sûr les ophtalmologistes et les opticiens n’utilisent pas les mêmes. Pour s’y retrouver, il faut apprendre à lire et convertir les différentes écritures.

Disclaimer
Je ne suis ni opticien, ni ophtalmologue, ni professionnel de la santé, les éléments ci-dessous sont issus de rapides recherches sur Internet et ne sauraient constituer une quelconque expertise médicale.

Normaliser une correction

Voici un petit outil pour obtenir automatiquement une écriture normalisée qui correspond à celle utilisée par les opticiens.

Le code source de cette calculette est disponible sur github.

Explications

La notation des verres est composée de plusieurs parties suivant votre correction :

  • Pour tous :
    • La sphère : il s’agit de la courbure principale du verre ; elle est exprimée en dioptries ; si elle est négative vous êtes myope (verres concaves) , si elle est positive vous êtes hypermétrope (verres convexes)
  • Pour les astigmates seulement :
    • Le cylindre : il s’agit de la correction du cylindre de correction de l’astigmatie, exprimée en dioptries
    • L’angle : l’angle de l’axe du cylindre dans le plan du verre, exprimé en degrés
  • Pour les myopes (verres progressifs) :
    • L’addition : il s’agit de la correction ajoutée à la sphère pour la zone de vision de près, exprimée en dioptries.

Pour une correction simple, seule la sphère est exprimée. Là encore, suivant les ophtalmologues, tous ne notent pas les dioptries de la même façon. Certains se passeront de la virgule pour noter la valeur multipliée par 100. Ainsi, 1.5 dioptrie sera noté 150.

C’est pour l’astigmatie que la variété est plus grande, ainsi pour une même correction, on peut trouver :

  • -3.00 (+1.00 à 110°)  dite notation à cylindre positif, fréquent chez les opticiens
  • -2.00 (-1.00 à 20°)  dite notation à cylindre négatif, fréquent chez les ophtalmologues
  • (20° -1.00) -2.00  toujours une notation à cylindre négatif, mais avec le cylindre qui précède la sphère
  • 20 -100 -200   également une notation à cylindre négatif avec le cylindre qui précède, mais sans les parenthèses et avec les dioptries multipliées par 100

Pour passer d’une notation à cylindre positif vers une notation à cylindre négatif, il faut faire la transposition suivante : ajouter le cylindre à la sphère, inverser le cylindre, ajouter 90° à l’angle (et on retranchera 180° si cela dépasse 180°) ; l’article en référence (1) explique plus en détail ce mécanisme de transposition. L’article (2) permet de comprendre pourquoi ces transpositions donnent la même correction optique.

Enfin avec l’astigmatie, il n’est pas évident de savoir si la myopie évolue globalement ou non suivant la répartition. Pour cela il est utile de regarder la valeur moyenne de la sphère en ajoutant la sphère et la moitié du cylindre.

Références :

 

Fonctions dans Google Spreadsheets

Cette calculatrice est certes pratique, mais pas si vous souhaitez l’utiliser un grand nombre de fois. J’utilise d’habitude LibreOffice comme tableur, mais il ne semble pas qu’il permette d’intégrer facilement une nouvelle fonction en javascript. Or comme j’ai écrit le code ci-dessus en javascript, je n’ai pas envie de le réécrire en Basic de LibreOffice. Fort heureusement, Google Spreadsheet permet très simplement d’ajouter des fonctions en javascript.

Dans un nouveau document Google Spreadsheet, cliquez sur Extensions / AppScripts :

Puis dans l’éditeur de script qui s’est ouvert, copier le fichier disponible à cette adresse : https://github.com/rpeyron/verres/blob/main/src/lens.js

 

Et c’est tout ! Les fonctions sont maintenant disponibles dans votre tableur (voir exemple dans la 1ère image)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.