Les mauvais abonnements des Editions Diamond (ou pas)

J’aime beaucoup certains titres édités par les éditions Diamond, dont notamment le magazine Hackable qui propose un contenu de bonne qualité sur la rencontre de l’électronique et de l’informatique pour maker. J’ai donc logiquement regardé les formules d’abonnements, et je n’ai pas été déçu !


Edit 2 (06/07/2019) : pour son numéro de juillet/aout/septembre 2019, Hackable lance une nouvelle formule, et augmente significativement le prix à 12,90 €, ce qui correspond parfaitement au prix de 51,60€ annoncé. L’abonnement décrit dans cet article anticipait donc simplement ce nouveau tarif qui n’était pas encore connu ! Avec ce nouveau tarif, l’abonnement devient maintenant plus intéressant que l’achat au numéro, et risque de compter bientôt un nouveau client si la nouvelle formule tient ses promesses !


En effet, sur le site on trouve une formule d’abonnement qui réussit l’exploit d’être plus cher de plus d’un tiers du prix !  En effet, l’abonnement annuel est à 42 euros, alors qu’en kiosque les 4 numéros à 7,90€ reviennent à 31,60€ !

Mais d’où peut donc venir cet écart, et surtout le tarif de 51,50€ indiqué ? Il semblerait que les éditions Diamond fassent payer à prix fort la livraison. On trouve en effet un tarif de 4,80€ lorsque l’on commande le numéro au détail.

Non seulement c’est quand même super cher pour une expédition, mais en plus ça ne tient pas compte du fait qu’il n’y a pas de distributeur et intermédiaires a rémunérer. Et même en prenant le tarif unitaire de 12,70€ par numéro on n’arrive cependant pas le total de 51,60€ qui sert de base d’abonnement avant réduction…

J’ai pu alors voir qu’il y avait une application Diamond Kiosk qui permet de consulter les numéros en version numérique. Nouvelle surprise, le prix du numéro en version numérique n’est pas moins cher que celui en version papier, et même plus cher de 9 centimes :

Certes la différence n’est pas énorme, mais on s’attend quand même à payer moins cher une édition numérique qui a logiquement un prix de revient plus faible : le prix de revient marginal étant même quasi nul, on pourrait estimer que le prix devrait être celui du prix du numéro normal, amputé de ses coûts de fabrication et de distribution, en ajoutant le prix de la boutique en ligne divisé par le volume.

Alors quel intérêt pour ces formules d’abonnements ?  Sans doute pas les particuliers mais des entreprises PME ou gosses entreprises pour lesquelles un abonnement reviendra moins cher que d’organiser un achat en kiosque. Cette hypothèse est renforcée d’autant plus avec l’offre “Connect” qui permet un accès en ligne à tous les anciens numéros, et dont le prix est peu imaginable pour un particulier.

Bref, personnellement je vais rester bien à l’écart des abonnements des éditions Diamond, et continuer à surveiller la sortie des numéros via leur fil RSS pour aller en kiosque…

Edit (08/05/2019) : J’ai appris depuis que le tarif de distribution “presse” était soumis à une acceptation de la CPPAP (Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse) et que cette dernière refusait parfois l’agrément nécessaire même pour des titres distribués en kiosque. La CPPAP ne publiant pas cette liste, je n’ai pas pu vérifier si c’est le cas des éditions Diamond, mais si c’est le cas cela explique en partie les tarifs observés. Cependant d’autres titres préfèrent jouer la transparence sur leur site en expliquant cet état de fait, ayant comme conséquence que le prix d’abonnement est moins intéressant que l’achat en kiosque. On peut regretter que les éditions Diamond n’aient pas fait ce choix et affiche des discount trompeurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu