Réparation Seche Linge Vedette SLE732

Si votre sèche linge Vedette SLE732 se met à ne plus chauffer tout en effectuant son cycle normalement, il a peut être eu simplement un coup de chaud passager et un simple appui sur un petit bouton rouge peut donner une nouvelle jeunesse à ce modèle âgé de presque 30 ans. Et si vous êtes tenté de le changer, sachez qu’il ne se vend pratiquement plus de sèche linge à chargement par le dessus, et que les quelques uns qui restent en vente sont uniquement à condensation et non pas à évacuation. Une raison supplémentaire pour le réparer plutôt que le changer.

L’accès à ce petit bouton rouge magique s’effectue par la face avant. Il faut d’abord retirer la plinthe en retirant la vis que l’on trouve au milieu, puis en la faisant glisser vers le bas. La plinthe dévoile alors les deux vis (une à gauche, cf photo ci-dessous, et une à droite) qui permettront de retirer le panneau avant.

 

Une fois le panneau retiré, le bloc des résistances se trouve en bas à droite de l’appareil (cercle vert sur la première photo). Sur l’arrière de ce bloc se trouvent différents thermostats (cercle vert sur la deuxième photo), dont le thermostat de sécurité qui nous intéresse (cercle vert sur la troisième photo)

Une mesure au multimètre de la résistance aux bornes du thermostat permettra de voir rapidement si le thermostat est coupé ou passant. Si vous constatez qu’il est coupé, vous pouvez alors appuyer sur le bouton rouge pour le ré-armer. Vous devriez voir alors au multimètre que le contact est réabli.

Attention cependant, ce thermostat est un élément de sécurité, il ne s’est sans doute pas déclenché tout seul et il faut chercher la cause correspondante. Par exemple dans mon cas, l’évacuation était obstruée par des résidus ce qui a peut être été suffisant pour provoquer une surchauffe un jour de canicule.

Vous pouvez également mesurer les deux résistances pour vérifier si elles sont correctes (résistance d’environ 20 ohms) et les deux autres thermostats.

Une fois remis en service, vous pourrez être sûr de votre réparation uniquement au deuxième cycle car si le thermostat de sécurité se déclenche en fin de cycle, vous pourriez croire que ça a fonctionné mais la machine ne chauffera pas au prochain cycle.

Et voilà, la machine peut repartir pour 30 ans de service !

Petite parenthèse à l’heure où l’on parle beaucoup d’obsolescence programmée : si vous allez sur le magasin de pièces détachées de Brandt (groupe qui a racheté la marque Vedette), vous pourrez constater que le thermostat réarmable de cette machine n’existe plus et a été remplacé par un thermostat non réarmable qui sera plus compliqué à changer et coûte quand même 26€ alors que vous ne pouvez à ce stade pas savoir si son remplacement sera suffisant ou non. Sans parler d’obsolescence programmée on peut au moins constater que les modèles anciens étaient conçus pour être plus facilement réparables.

Quelques liens contenant des informations utiles qui m’ont aidé pour cette réparation :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu